Tag Archives: stephen mccauley

Stephen McCauley, L’objet de mon affection (2)

Le cinéma était une gigantesque relique en piteux état, aux murs suintants, sinistre et puant la moisissure. En pénétrant dans le hall d’entrée mal éclairé, j’eus la sensation de m’enfoncer dans une grotte humide, entre des colonnes décorées et des frises de plâtre qui s’effritaient. Pourvu, me dis-je, que les démolisseurs n’arrivent pas avant la read more »

Stephen McCauley, L’objet de mon affection (1)

Après un modeste dessert – une sorte de tarte aux pommes renversée et caramélisée – je sortis le journal pour tenter de trouver un film qui mettrait tout le monde d’accord. Howard, penché au-dessus de mon épaule, parcourut du doigt la colonne des horaires, s’arrêta sur une ligne puis se frotta énergiquement les mains. « read more »