Tag Archives: muet

Louis Aragon, Anicet ou le Panorama, roman

Rien n’est plus frais en été que les salles des cinémas les après-midi de semaine, et les deux amis s’étaient réfugiés dans l’asile d’ombre de l’Electric-Palace. Sans se préoccuper des voisins, ils parlaient à voix haute et mêlaient à leurs discours des jugements sur les films. Ainsi vous regardez passer la vie, vous y intéressez read more »

Thomas Mann, La montagne magique

Le texte original en allemand suit la traduction. Ils emmenèrent Karen Karstedt, un après-midi au cinéma Bioscope, puisqu’elle jouissait infiniment de tout cela. Dans l’air vicié qui les incommodait tous trois physiquement, parce qu’ils n’étaient habitués qu’à l’atmosphère la plus pure, dans cet air qui pesait à leur poitrine, et produisait dans leur tête un read more »

Gottfried Benn, Le voyage

Le texte original en allemand suit la traduction. Il regarda l’enfilade de la rue et s’orienta. S’engouffra dans la pénombre d’un cinéma, dans l’inconscient des fauteuils d’orchestre. Des fleurs plates aux calices évasés jusqu’aux ampoules voilées retenaient une lumière rougeâtre. Proches et chaudes jouaient des violons dont quelque chose passait sur la courbure de son read more »

Julien Gracq, Lettrines

Mais la fête, c’est surtout le soir, quand il y avait cinéma. On tendait un écran de toile sur le bord de la terrasse, face à la mer : de chaque côté du drap magique, quand la mer s’approchait, on voyait naître du fond de la nuit et crouler l’une après l’autre de fantomatiques barres read more »

Dezső Kosztolányi, Cinéma muet avec battements de cœur

Je ne me suis vu que deux fois sur un écran de cinéma. Quand on m’a filmé pour la première fois, j’avais vingt-neuf ans. J’entrais dans une pièce, j’allumais un cigare – je fumais encore le cigare à l’époque – et je me mettais à discuter avec des amis. Quelques jours plus tard, on m’a read more »

Paul Auster, Le livre des illusions (2)

Je n’étais pas cinéphile. […] Ce n’était pas que j’eusse quoi que ce fût contre le cinéma, mais il n’avait jamais vraiment compté pour moi et pas une fois en plus de quinze ans d’enseignement et d’écriture je n’avais éprouvé le besoin d’en parler. J’aimais le cinéma comme tout le monde l’aime – comme une read more »

Paul Auster, Le livre des illusions (1)

Il devait être un peu plus de dix heures. Ancré à ma place habituelle sur le canapé, un verre de whisky dans une main et la commande à distance dans l’autre, je zappais distraitement. Je tombai sur cette émission quelques minutes après son début, mais il ne me fallut pas longtemps pour comprendre que c’était read more »

Marguerite Duras, Un barrage contre le Pacifique (3)

Elle ne trouva pas Joseph, mais tout à coup une entrée de cinéma, un cinéma pour s’y cacher. La séance n’était pas commencée. Joseph n’était pas au cinéma. Personne n’y était, même pas M. Jo. Le piano commença à jouer. La lumière s’éteignit. Suzanne se sentit désormais invisible, invincible, et se mit à pleurer de read more »

Marguerite Duras, Un barrage contre le Pacifique (1)

La mère avait dû se remettre brusquement au piano lorsque la place de pianiste à l’Éden lui avait été offerte. (…) Elle arrivait un peu avant la séance, elle disposait des couvertures sur deux fauteuils, de chaque côté du piano et elle y couchait ses enfants. Joseph s’en souvenait bien. La chose s’était sue rapidement read more »