Tag Archives: autobiographie des objets

François Bon, Autobiographie des objets (3)

Le cinéma est-il une ligne frontière entre gamins des villes et gamins des campagnes ? Le cinéma est déjà une pratique populaire quand Kafka s’y rend pour la première fois, et quelles scènes celles de Fellini dans Roma. Moi, à Saint-Michel-en-l’Herm, je ne vois rien. Je vois un camion qui se gare parfois devant la read more »

François Bon, Autobiographie des objets (2)

On nous y* montrait le cinéma. Un camion passait chaque hiver. On le savait dès le matin – à cause de sa remorque plantée devant l’entrée. On nous y emmenait avec l’école dans l’après-midi, et les familles s’y rendaient le soir. Je revois aussi, l’été, une installation similaire à La Grière, près de La Tranche-sur-Mer, read more »

François Bon, Autobiographie des objets (1)

J’ai souvenir aussi que plusieurs fois par an un camion venait installer à la salle des fêtes un projecteur de cinéma, mais si j’ai assisté forcément aux séances ça ne m’a pas marqué. Le premier souvenir de cinéma date d’une visite à Paris en 1961, je crois que c’était Le Jour le plus long, où read more »