Sarah Bernhardt, Joli Sosie

“Bizarrerie”, pourquoi ? Parce qu’il s’agit d’une œuvre de fiction écrite par Sarah Bernhardt herself. Voici la présentation de l’éditeur Grand caractère :

Dans le Paris joyeux et cosmopolite des années 20, la jeune milliardaire américaine Elly Gordon-Hope s’éprend du célèbre écrivain Jacques de Touzan lors d’un bal où elle s’est travestie en jolie servante. Le jeune homme, séduit par cette belle inconnue, va s’éprendre parallèlement de la véritable Elly dont il devient peu à peu le meilleur ami. Mais, obsédé par le souvenir du joli sosie, il finit par demander à la jeune Américaine de l’aider à retrouver cette femme. Comment Elly parviendra-t-elle à sortir de l’impasse où son innocent travestissement l’a conduite ? Et le jeune homme, que torture son coeur partagé entre deux amours, parviendra-t-il à deviner la vérité ?


joli sosie

Restés seuls, Jacques demanda :

– Où irons-nous ?

– Tout droit devant nous, répondit Elly, et nous entrerons dans le premier cinéma que nous rencontrerons.

– Pourquoi ?

– Comment, pourquoi ? Mais, parce que les cinémas attirent toutes les petites bonnes, toutes les midinettes, enfin les jeunes filles de toutes les classes.

– C’est très vrai ! Comment n’avais-je pas pensé à cela ?

– Vous êtes trop grand psychologue pour de si futiles remarques, dit-elle en riant.

– Quelle joie d’aller dans les cinémas, dit Dominga qui avait été prévenue. J’adore les cinémas.

Ils marchaient tous trois du joli pas leste et pressé des américains. Ils entrèrent dans le cinéma de l’avenue Kléber. Elly feignit de chercher parmi la foule assemblée, lui, la regardait, sa petite tête se détachait en lumière dans l’ombre de la salle.

Elle frappa doucement de ses doigts menus sur la main de Jacques.

– Voyez, là, au deuxième rang de l’orchestre, il me semble que cette jeune fille aux cheveux bruns me ressemble beaucoup.

Il regarda et répondit de méchante humeur :

– Vous vous calomniez ainsi que votre sosie, et puis, elle ne viendrait pas en cheveux.

– Oh ! une petite bonne !

Elle avait pris un petit ton méprisant qui blessa Jacques.

– Mademoiselle Gordon-Hope, je vous prie de ne pas mépriser votre sosie, sinon nous ne resterons pas amis.

La jeune fille lui sut un gré infini de cette boutade, mais elle ne répliqua mot de crainte de se trahir.

Une demi-heure après, elle dit tout bas à Jacques.

– Si nous partions ! Nous avons fouillé la salle. Elle n’y est pas. Nous entrerons dans une autre…

– Ah ! non, c’est assez d’un cinéma.

– Cependant si vous voulez trouver votre petite passion…

– Oh ! il n’est pas dit que c’est là que nous la trouverons.

– Le contraire n’est pas dit non plus. En tout cas, c’est une porte ouverte sur tous les espoirs.

– Allons, dit-il boudeur.

Elle fouilla la seconde salle comme la première, dès que la lumière reparut. Et lui, de son côté, braquait sa lorgnette sur toutes les spectatrices des deuxième et troisième places. On représentait un film stupide et immoral. Jacques, furieux, murmura :

– C’est vraiment trop bête et trop sale. Partons ! Partons !

Dominga qui prenait un plaisir fou à toutes les aventures de film, voulut rester, ce qui ravit d’aise Jacques. Et ils sortirent, laissant la brave Italienne à son admiration.

– Vous n’aimez pas les cinémas, monsieur de Touzan ?

– Non, parce que c’est l’école du vol et du crime pour tous les petits chenapans qui sont à la recherche de coups à faire. C’est là qu’ils apprennent le « hands up » et le charbonnage de la face. De tels spectacles ne devraient pas être tolérés.

– Alors, vous ne croyez pas à l’avenir des cinémas ?

– Je crois qu’ils pourraient être l’école d’une culture aisée et vulgariser toutes les sciences et tous les progrès. Mais les directeurs de ces établissements sont comme les Allemands qui se sont servi des plus belles inventions pour le crime et la mort. Mais oublions cette salle sombre aux sombres spectacles, et profitons de ce radieux soleil.


Sarah Bernhardt, Joli Sosie
première publication en 1925 (?) chez les éditions Nilsson (à consulter chez Gallica),
disponible en e-book par exemple ici

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>