Category Archives: Bizarreries et textes hors fiction

Montague R. James, Rendez-vous avec la peur

“Bizarrerie”, pourquoi ? Parce qu’avec la séance de lanterne magique, on est au cinéma avant le cinéma, dans la préhistoire du 7e art… Le premier hiver qu’il a passé à Ludlow, notre charmant voisin [Karswell] écrivit à M. Farrer, le pasteur de sa paroisse (ce n’est pas le nôtre, mais nous le connaissons très bien), read more »

Sarah Bernhardt, Joli Sosie

“Bizarrerie”, pourquoi ? Parce qu’il s’agit d’une œuvre de fiction écrite par Sarah Bernhardt herself. Voici la présentation de l’éditeur Grand caractère : Dans le Paris joyeux et cosmopolite des années 20, la jeune milliardaire américaine Elly Gordon-Hope s’éprend du célèbre écrivain Jacques de Touzan lors d’un bal où elle s’est travestie en jolie servante. read more »

Fatals Picards, Moi je vis chez Amélie Poulain

“Bizarrerie”, pourquoi ? Parce que c’est une chanson et qu’elle dépote (live par ici). Dans la rue il y a toujours au moins quatre grand-mères à faire traverser, Si ton but c´est de faire le bien, ici tu vas pas t´ennuyer Ici les gens se battent avec des SDF pour leur donner de l´argent Si read more »

Boris Vian, Cinémassacre

“Bizarrerie”, pourquoi ? Parce que c’est du théâtre (pas le meilleur de Vian, au demeurant…) PRODUCTEUR Allô oui… 700 tonnes de gouane… Du gouano… du guano, quoi ; du chose de pigeon. SCÉNARISTE Pardon, Monsieur. PRODUCTEUR Permettez, un instant… Pour le prix… Pour le prix, passez me voir demain, on s’arrangera toujours. Allez, au revoir, read more »

Daniel Handler, How to Dress for Every Occasion by the Pope

“Bizarrerie”, pourquoi ? Parce que voici un extrait ô combien cinématographique d’un ouvrage complètement idiot mais fort plaisant : How to Dress for Every Occasion by the Pope, un guide très complet qui dévoile tous les conseils vestimentaires de sa sainteté (sur le ton débonnaire tranquilou qu’on lui imagine volontiers). Après une description fort instructive des read more »